BD Strips

  • Quand : le samedi 14 mai 2022
  • À quelle heure : 14h-17h
  • :
  • Combien : PAF libre
  • + d'infos : Voir l'event FB
  • Présentation

    Rencontre avec les artistes Zad Kokar et Mathias Martinez + Workshop “BD Strips” à l’occasion de leur exposition au Sterput.

    Samedi 14 mai de 14h à 17h.
    PAF : Libre. Matériel fourni.
    À partir de 13 ans.
    Inscriptions : info@sterput.org.

    BD STRIPS
    Atelier créatif autour des narrations courtes et strips BD. Les animateurs préparent en amont des pages avec des cases de BD et des images que les participant.es utilisent à leur guise en collage et dessin afin de produire leur propre strip BD. Les participant.es créent une narration à partir de sujets proposés, par exemple leurs propres rêves ou d’éléments autobiographiques… À la fin, chaque participant.e compile ses planches dans un petit zine et repart avec celui-ci.

    Artistes

    Zad Kokar

    Né en 1988 à L’Isle-Adam, Zad Kokar vit et travaille à Strasbourg. Il se partage entre l’illustration, la bande dessinée et la musique. Son style graphique influencé par Gary Panter, Julie Doucet et Mark Beyer se caractérise par une écriture spontanée et expérimentale. Entre 2010 et 2014, il fait partie du collectif Psoriasis. Depuis, il a publié plusieurs fanzines, graphzines et albums de bande-dessinée chez les éditions Gargarismes, La Corde, Arbitraire et Papier Gâchette. C’est chez Petite Nature (structure co-fondée en 2020 avec Garance Coquart-Pocztar), que voit le jour la bande-dessinée expérimentale Tozzy élaborée entre 2015 et 2020… Il fait également partie de plusieurs projets musicaux : Année Zéro, Zad Kokar & les Combi Beyaz, Sida…
    https://www.instagram.com/zadkokar/
    https://petite-nature.bandcamp.com

    Mathias Martinez

    Mathias Martinez est né en 1993, et a grandi en banlieue parisienne à Cergy-Pontoise. Cette ville a la particularité d’être située géographiquement au coeur du triangle d’or des parcs à thèmes, entre les ruines de Mirapolis, à quelques encablures de Disneyland Paris. S’en est suivie très tôt une véritable addiction pour tout ce qui touche de près ou de loin aux domaines du cartoon, du grotesque, du rêve, et des paradis artificiels. Sa découverte avec la bande dessinée s’est quant à elle faite en lisant Robert Crumb, Calvo, Tezuka et Windsor Mc Cay, qui n’ont fait qu’aggraver son cas. Ses univers maximalistes poussent la saturation à son paroxysme, aussi bien dans leurs couleurs criardes que dans leurs détails les plus grotesques. Il utilise essentiellement des crayons de couleurs bas de gamme et des feutres à alcool périmés, afin d’obtenir les dégradés de couleurs les plus kitschs possibles. Mathias a ensuite fait de la gravure à l’école Estienne et a intégré l’atelier d’illustration de la HEAR Strasbourg. Il en est sorti diplômé en 2019 mais est resté en Alsace pour y créer son atelier avec ses amis. Depuis, il fait de la bande dessinée, crée des livres autoédités ou édités par d’autres, imprime des fanzines en risographie, réalise des storyboards pour des séries télévisées, fait de la gravure et de la sérigraphie, et collectionne les pin’s Mickey.
    https://www.instagram.com/mathias___martinez/


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama