Collage, affiche de film Fantastic’

  • Quand : le samedi 10 septembre 2022
  • À quelle heure : 15h-17h
  • :
  • Combien : PAF libre
  • + d'infos : Voir l'event FB
  • Présentation

    Workshop “Collage, affiche de film Fantastic'” à l’occasion de l’exposition de l’artiste Cary Loren au Sterput. Animé par Marine Penhouet, curatrice de l’expo.

    Samedi 10 septembre de 15h à 17h.
    PAF : Libre. Matériel fourni.
    À partir de 13 ans.
    Inscriptions : info@sterput.org.

    COLLAGE & AFFICHE DE FILM FANTASTIC’
    Le fantastique est la beauté, le sublime, le fragile ; c’est le grotesque et l’horrible, c’est ce qui entoure le réel et le dépasse, c’est la “supra”-réalité. À la manière de l’artiste, Cary Loren, cet atelier autour du collage et du dessin propose d’inventer son affiche de film imaginaire.

    MARINE PENHOUET
    Marine Penhouet est une artiste multiple. Fondatrice du projet Hypnotismezine (2012), co-fondatrice de l’artist-run space bruxellois Le Kabinet (2013-2018) et active dans différents collectifs, sa pratique s’étend de la gravure au dessin en passant par la photographie et la peinture. L’artiste est diplômée des Beaux Arts de Bretagne et agrégée de l’Académie Royale des Beaux arts de Bruxelles.
    marinepenhouet.com

    Artiste

    Cary Loren

    Né en 1955 à Détroit, Cary Loren est un artiste, musicien et écrivain. En 1973, il est l’apprenti de l’artiste performeur cinéaste de New York, Jack Smith, et est l’un des membres fondateurs du collectif Destroy All Monsters. Son travail a été présenté à la Biennale d’art américain du Whitney en 2002 ; à Printed Matter et Performa à New York en 2009 ; à l’American Academy de Rome en 2010 ; et dans What Nerve! Alternative Figures in American Art 1960 to the Present au Rhode Island School of Design Museum en 2014. Ses œuvres font partie des collections du Museum of Modern Art, New York, et du Centre Pompidou, Paris. En 1974 dans le Michigan Mike Kelley, Cary Loren, Niagara, et Jim Shaw fondent Destroy All Monsters, un groupe de proto-punk qui finira par s’étendre dans un « continuum » artistique pluridisciplinaire. De 1976 à 79 Cary Loren publie un magazine du même nom qui sera le terrain d’ancrage narratif du collectif.
    Les œuvres de Loren mêlent des éléments personnels et mythologiques, iconographie chrétienne, icônes de la culture pop, science-fiction et films de série B, âge d’or d’Hollywood et esthétique des publications des magazines trash dans une perspective post-warholienne très singulière où le grotesque fusionne avec le beau. Loren crée des autels picturaux extatiques de memento mori, se livrant à la fois avec révérence et irrévérence à son obsession de la culture pop et trash, du glamour, de la fugacité et de la mort.
    https://www.instagram.com/caryloren/


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama