Nympha Stumeadiana

Stu Mead

Le livre “Nympha Stumeadiana” présente une sélection d’œuvres de l’artiste américain Stu Mead, avec un texte de Déline Luca, dans le cadre de l’exposition “Divines“.

Les peintures et gravures de Stu Mead sont des offrandes de reddition face au pouvoir du fantasme. Héritier du surréalisme et de la culture populaire, Stu Mead parle avant tout d’amour, de fascination, d’adoration. Déesses cruelles et intouchables, ingénues au bord de l’abîme, amies aux visages impénétrables, les femmes sont bien sûr le noyau de son oeuvre, qui échappe – malgré la radicalité des visions – à toute accusation de racolage ou facilité par le sens inné du mystère et la tendresse envers le genre humain qui s’en dégage. Des œuvres inédites sont réalisées spécialement pour l’exposition au Sterput.


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama

Stu Mead

Stu Mead est un artiste américain qui vit et travaille à Berlin, en Allemagne. Il est né avec une arthrogrypose, une affection congénitale affectant les articulations et les muscles. Adolescent, Stu Mead s’inspire de la peinture européenne et de la bande dessinée underground, notamment de Robert Crumb. L’artiste suit des études artistiques aux USA et en Angleterre. En 1987, il est diplômé du Collège d’art et de design de Minneapolis, où il rencontre l’artiste et futur collaborateur Frank Gaard.

Le travail de Stu Mead comprend la peinture, le dessin, la gravure et la production de zines et de livres d’art. Son travail s’inspire de la culture populaire, telle que la bande dessinée, les cartes postales du bord de mer anglais et les dessins humoristiques parus dans des magazines pour hommes bon marché des années 50 et 60. Stu Mead s’inspire également de la peinture européenne moderne. La participation de l’artiste au zine «Art Police», édité par Frank Gaard de 1974 à 1994, lui permet d’explorer librement des thèmes tabous, notamment la sexualité, la bestialité et la scatologie chez les adolescents.

En 1991, Stu Mead commence à publier avec Gaard le zine «Man Bag». En 1993, l’artiste reçoit la bourse d’artistes de la Fondation Bush, qui rend possible une série de voyages en Europe. C’est dans ce cadre que débute sa collaboration avec l’éditeur de livres d’art français Le Dernier Cri, ainsi qu’avec la Galerie Endart à Berlin. Stu Mead déménage à Berlin en l’an 2000. L’artiste poursuit alors les séries de peintures inspirées de ses dessins sexuellement explicites, ou encore représentant des filles dans des cimetières, initiées dans les années 1990.

http://www.stumead.com/

Livre format A4 de 28 pages
Impression laser couleur
Papier Arena Ivoire 140g et 250g
150 exemplaires signés

March 2020

Prix de vente : 20€

20€ + 5€ de frais de port

Voir votre panier

20€ + 6€ de frais de port

Voir votre panier

20€ + 8€ de frais de port

Voir votre panier

Paiement sécurisé par paypal.
Nous contacter par mail à info@sterput.org pour connaître les autres moyens de paiement.
Pour toute commande groupée ou retrait au Sterput, nous contacter par mail à info@sterput.org afin de bénéficier d'un tarif adapté sur les frais de port.