Sade

  • Quand : du jeudi 15 décembre 2016 au samedi 4 février 2017
  • Vernissage : jeudi 15 décembre 2016
  • : STERPUT - Rue du Pont Neuf, 4 - 1000 Bruxelles
    Ouvert les jeudis de 17h à 20h, vendredis et samedis de 14h à 20h
  • Combien : Entrée libre
  • + d'infos : Voir l'event FB

Présentation

E² a le plaisir de vous inviter à l’exposition SADE dans le cadre de la sortie du coffret éponyme aux éditions Ah Pook.

Gravures et dessins de :
ANNE VAN DER LINDEN
CAROLINE SURY
CELINE GUICHARD
LUDOVIC LEVASSEUR
MARC BRUNIER-MESTAS
MAVADO CHARON
REMI
THE PIT

Le coffret Sade, dont la création a été initiée à l’occasion du bicentenaire de la mort du Marquis, peut être considéré comme l’acmé du travail d’édition mené depuis 2008 au sein des éditions Ah-Pook. Il en rassemble en effet les principaux protagonistes, chacun ayant tenté d’approcher à sa manière la complexité du continent sadien.

Vernissage

JEUDI 15 DECEMBRE – 18.00-22:00 : Vernissage de l’exposition – Signature du coffret – Sélection sonore Totenfest


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama

Artistes

Ludovic Levasseur

Né en 1969 dans la banlieue parisienne, Ludovic Levasseur s’intéresse d’abord à la peinture et aux livres illustrés qu’il fabrique lui-même. Il abandonne la peinture en 1992 pour se consacrer à la gravure sur cuivre, et plus spécialement à la gravure au burin. En alternance avec sa pratique de l’estampe, autodidacte en taxidermie et en chirurgie plastique, il fabrique depuis 2005 des poupées à base de mixtures organiques et chimiques, dont la morphologie dérangeante se rapproche des monstres de la médecine qui effrayaient au XIXe siècle.

Adorateur des Freaks, des pratiques anciennes de la médecine ou encore des curiosités médicales, Ludovic Levasseur fait figure d’anachronisme dans l’époque actuelle ou l’art numérique est roi en ressuscitant un passé médical et malsain.
Ses images et créatures ont surtout été publiées et exposées par le Dernier Cri à Marseille, ainsi que dans quelques rares endroits. Il édite également au sein de sa structure Ah Pook les gravures d’artistes dont il se sent proche.

L’artiste a exposé à Bruxelles (Galerie E² en 2016), Paris (La Halle Saint-Pierre en 2015-2016, Un Regard Moderne en 2003 et 2007, Arts Factory en 2007 et 2010), Marseille (La Friche Belle de Mai en 2015-2016), Sète (Musée international des Arts modestes en 2014-2015), Lille (La Belle Eposue en 2010)…

http://ahpookgravure.blogspot.fr
https://www.flickr.com/photos/ah-pook/
https://www.flickr.com/photos/ludovic-levasseur/

Rémi

Rémi, de son vrai nom Rémi Verbraeken, est un auteur de bande dessinée et dessinateur de presse français. Auteur de bande dessinée, il collabore à de nombreuses revues et fanzines issus de la presse underground. Il publie ainsi dans Séduction, Le Lynx, Réciproquement, La Monstrueuse, L’Horreur est humaine, Psikopat… Il publie également régulièrement des dessins de presse dans CQFD. Graveur, illustrateur de livres pour la jeunesse, Rémi se consacre également à la création de jouets et machines.
Il auto édite chaque année des recueils de ses dessins via la structure L’Impubliable.

L’artiste a également été publié par Le Dernier Cri (“Carnaval” en 2015, “L’Art de la guerre” en 2011, “Cassos” en 2001), Le chien Rouge (“Sauvages” en 2010), L’Association (“Tord-boyaux” en 2009), Les Requins Marteaux (“Blasphème au Paradis” en 2006), Jean-Pierre Faur éditeur (“Manuel des techniques de lasurvie” en 1998 et ‘Homocanis” en 1997).
Rémi est régulièrement exposé en Europe (Sault Les Chartreux (FR) en 2015, au Monte en l’Air à Paris (FR) en 2015, aux Eaux-Bonnes (FR) en 2015, Fusion festival (ALL) en 2014, à Premarts à Berlin (ALL) en 2014, à Ostkreuz à Berlin (ALL) en 2014, à la Fanzinothèque à Poitiers (FR) en 2013…)

http://lesdessinsderemi.eklablog.com/

Mavado Charon

Mavado Charon est un artiste français vivant sur la côte atlantique et gagnant sa vie en tant que graphiste.
Il dessine et fait des bandes-dessinées depuis qu’il est enfant. L’artiste voulait produire quelque chose de nouveau et d’excitant : un art porno gay qui serait différent des films et bandes dessinées habituels. Il a essayé pendant de nombreuses années de dessiner quelque chose proche de la littérature extrême qu’il admire – des écrivains comme William Burroughs, Le Marquis de Sade, Pierre Guyotat… -, mais l’artiste n’a pas été satisfait du résultat. Il utilisait alors la technique classique des auteurs de BD : d’abord en crayonné, puis un encrage à la plume. Lorsqu’il y a 5 ans, il a trouvé le moyen de mélanger porno gay et scènes post-apocalyptiques réalisés au simple crayon-bille, il a créé son blog et commencé sa carrière de Mavado Charon. Le dessin lui permet de représenter les fantasmes sexuels les plus sombres et extrêmes avec beaucoup de liberté. Par le dessin, il peut exprimer des choses violentes ou inacceptables avec douceur et élégance…
L’artiste a de très nombreuses sources d’inspiration : la littérature (Burroughs, Sade, Guyotat), les manga post-apocalyptiques de son enfance, les jeux vidéos violents, le catch, les films pornos gays, le cinéma expérimental, et la scène graphique internationale (Heta-uma, Ero-Guro, les bandes dessinées italiennes des années 80, l’artiste Henry Darger, les fanzines et graphzines produits par Le Dernier Cri et United Dead Artists…
En ce qui concerne ses publications, l’artiste a d’abord commencé à montrer ses dessins sur son blog, et ils ont très vite été repérés par le rédacteur en chef de la mythique revue homo Straight to Hell basée à New-York qui l’a encouragé à montrer son travail, et il a alors été publié à partir de ce moment-là.
L’artiste a exposé à Lille (Galerie Une poussière dans l’oeil en 2013), à Liège (Galerie Central en 2014), à Paris (Arts Factory en 2012)… Et a été publié par Re: Surgo (2012), United Dead Artists (2011, 2012, 2013, 2016), La Belle Epoque, MeconiuM éditions (2013), Le Dernier Cri (2011), Gestrococlub (2015)…

http://mavadocharon.blogspot.be/
http://dirtycharon.tumblr.com/

The Pit

The Pit dessine de la chair : de la chair vivante, abimée, tendue, qui transe, qui s’explose. Ces amas sont tracés d’un pinceau précis mêlant séduction et confusion. Une charmante tripotée de lignes pour un podium désastreux.
Ces dessins sont publiés par Le Dernier Cri, Timeless, United Dead Artist, La Chienne, Re:Surgo et régulièrement exposés par le Monte en l’air, Arts Factory et La Belle Époque.

https://www.facebook.com/The-Pit-168719743177062/

https://www.flickr.com/photos/introthepit/

Marc Brunier-Mestas

Marc Brunier-Mestas est aujourd’hui l’un des chefs de file de la gravure alternative mondiale avec de nombreuses expositions personnelles en France et à l’étranger.
Il a réalisé de nombreux ouvrages avec des petites structures éditoriales telles que le Dernier Cri, United Dead Artists, les éditions Derrière la salle de bain, Le Cagibi, La Belle époque, Le garage L. etc.
Linograveur fécond, il joue des contrastes forts entre des noirs incisifs et des zones d’un blanc capteur d’espaces farouches. Ses images sont parcourues d’une sensualité aiguë et violente. Une technique parfaite, une verve truculente et accrocheuse !

http://print-temps.over-blog.com/
https://www.facebook.com/marc.bruniermestas

 

Céline Guichard

Céline Guichard est née en 1970. Elle vit et travaille à Angoulême. L’artiste produit des images étranges, surréalistes, fantastiques et grotesques inspirées de ses obsessions pour la biologie humaine, l’anormalité, le rêve et la transgression. Céline Guichard pratique la peinture et expose régulièrement jusqu’en 1996. De 1999 à 2005, elle s’investit très activement dans des projets Web collectifs avant d’ouvrir ses propres espaces de publication. Après 1996, l’artiste se consacre essentiellement au dessin libre sans privilégier une technique particulière, mais c’est à partir de 2005 environ, que les sollicitations de revues et d’expositions collectives s’intensifient. Depuis une dizaine d’années, Céline Guichard participe activement à la scène mondiale du dessin contemporain à travers expositions, publications et collaborations. À la fois repoussants et fascinants, les personnages désinhibés de Céline Guichard nous renvoient à notre propre rapport au corps. Évoluant nus, dans une prairie dont les hautes herbes se confondent avec leur système pileux ultra développé, ils jouissent des attributs de leur monstruosité supposée en toute quiétude. Sexualité débridée, combats féroces ou repos langoureux, tout semble visiblement permis dans cet étrange Jardin des Délices, nous interrogeant ainsi sur les normes imposées dans un contexte socio-culturel de plus en plus hygiéniste.

http://celineguichard.name/
https://www.facebook.com/celine.guichard70
https://www.instagram.com/ceguichard/
https://www.instagram.com/celine_guichard_images/

Caroline Sury

Née en 1964 à Laval, Caroline Sury est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux en 1989. Son premier recueil sérigraphié, Scènes d’un cirque, est édité chez William Blake Éditions. En 1993, elle cofonde avec Pakito Bolino les éditions marseillaises Le Dernier Cri.
Elle devient ainsi l’un des fers de lance de l’avant-garde éditoriale et graphique des années 90 en éditant et en imprimant à la main des livres sérigraphiés au tirage limité se singularisant ainsi par cette approche artisanale, ouvertement underground. À cette occasion, elle publie Le Stylo à strip-tease en 1994 avec ses carnets rapportés du Mexique, Holidays in Bloody Land en 1996 sur Londres et Glasgow, et Frida Gastro en 1997 suite à un séjour à l’hôpital.
Caroline Sury publie également ses planches de bandes dessinées dans le magazine suisse Strapazin et dans la revue Ferraille, éditée par les Requins Marteaux. Ses albums Bébé 2000 et Cou tordu, sont sortis chez L’Association. Ses illustrations sont parues chaque semaine dans Marseille L’Hebdo de 2000 à 2006 et dans de nombreux titres de presse : Libération, Le Monde, CQFD.
Elle développe depuis 2008 sa technique de papier découpé, 2 monographies, Surin et Exosurisations sont parues chez United Dead Artists.
Son dernier album Un matin avec Mlle Latarte fait partie de la sélection officielle du festival d’Angoulême 2020.
L’aventure éditoriale continue à Marseille avec Ameline et sa nouvelle maison d’édition La Gangue. La publication avec E², “Be Gore Now”, est pour l’occasion maquettée et imprimée dans leur atelier.
https://www.facebook.com/carolinesury