Songes Différés

  • Quand : du vendredi 6 juin 2014 au jeudi 26 juin 2014
  • Vernissage : vendredi 6 juin 2014
  • : Galerie N°5 du recyclart
  • Combien : Entrée libre.
  • + d'infos : Voir l'event FB

Présentation

Une exposition regroupant des travaux de Caroline Sury, Anne Van Der Linden et Benjamin Monti .

Artistes

Anne Van der Linden

Anne Van der Linden est née en 1959 en Angleterre. Elle travaille et vit actuellement à Saint-Denis, en banlieue parisienne. De formation littéraire classique, elle s’est rapidement tournée vers l’expression graphique, puis la peinture. En 1982, elle entre aux Beaux-Arts de Paris, qu’elle quitte au bout d’un an et demi. En 1992, elle obtient une licence d’arts plastiques à l’université Paris-VIII3. Au début des années 90, après une période de peinture abstraite, elle revient à la figure et commence à développer son style actuel dans une manière expressionniste et crue. En 1995, elle publie son premier ouvrage, Heavy Meat, chez Jean-Pierre Faur éditeur. À partir de la même année, elle commence à régulièrement exposer à Paris et en province, et son travail est édité dans de multiples revues et petites éditions underground. Elle travaille par ailleurs fréquemment avec Jean-Louis Costes, avec qui elle co-fonde en 1994, la plateforme d’éditions et de diffusion d’œuvres undergrounds, « Eretic art ». Elle réalise des décors pour ses spectacles musicaux et joue dans certains de ses films. Elle publie avec lui Systèmes sexuels et Amour m’a tué (éd. Chacal puant, 1995 et 1996) ainsi que Pot pourri, un recueil de chansons illustrées, chez Le Dernier Cri, en 2007. En 2008, elle fonde avec Olivier Allemane la revue Freak Wave qui mélange poésie et images.
Anne Van der Linden est également illustratrice pour la presse. Elle a travaillé pour L’Humanité, la revue VST et dessine depuis sa création pour le journal mensuel Sine Madame. Elle a collaboré également à des éditions de littérature, notamment avec les poètes June Shenfield (Tais-toi et bande, CBO éditions, 1997), Jérôme Bertin (Histoire d’os, Voix éditions, 2009), Nina Zivancevic (Sous le signe de Cyber-Cybèle, L’Harmattan, 2009).
Elle est enfin l’auteur de 3 courts-métrages, réalisés au début des années 2000, qui reprennent les thématiques de ses toiles : « Le repassage », « La citerne », « Intestins fragiles ».
Sa démarche artistique, les éditeurs qui la publient, les revues dans lesquelles paraissent ses œuvres la rattachent aux courants du pop art et de l’art singulier. Ses travaux sont régulièrement exposés et publiés en France et à l’étranger.
http://www.annevanderlinden.net/

Caroline Sury

Caroline Sury vit et travaille à Marseille. Après ses études aux beaux-arts de Bordeaux, elle a du imposer ses dessins «hors normes» des lignes éditoriales de la bande dessinée, hors champs de l’univers de l’art contemporain des galeries. Puisant ses sources d’inspiration dans l’autobiographie, son univers graphique est emprunt d’art brut et d’onirisme : elle dessine, peint, grave et découpe des morceaux de vies. Son engagement dans le milieu de l’édition a déterminé ses choix, elle fut entre autre la cofondatrice des éditions Le dernier cri.
Caroline Sury a publié de nombreux ouvrages.

Benjamin Monti

Iconophage, collecteur d’images de tous genres, recycleur d’un corpus iconographique qu’il hybride, Benjamin Monti est né en 1983 à Liège. Il réalise son premier fanzine BD en 1997, rejoint le collectif BD « Mycose » en 2000 et participe depuis lors à de nombreux fanzines et graphzines.
À partir de 2009, son travail de plasticien est représenté par la galerie Nadja Vilenne et est notamment présenté à la Fiac, Art Brussels, ARCO, Art on Paper, Drawing Room, Le Lieu unique et le Mac’s. Depuis 2012, il a illustré les textes de Cyrano de Bergerac, Bernard Noël, Thomas Vinau, Rémy Leboissetier, Éric Therer, Boris Crack, Frédéric Schmitter et Jacques Perry-Salkow. Il réalise un travail graphique sur la collection « iF » (dirigée par Antoine Wauters) pour les éditions l’Arbre à paroles. Il a exécuté plusieurs couvertures de livres pour la collection américaine des éditions Joca Seria. Son travail plastique lie étroitement les mots et les images. La plupart de ses sérigraphies sont éditées ou imprimées par La Belle Époque.
Expositions : Le Comptoir du Livre, Liège, 2006 ; Maison de la Culture, Tournai, 2012 ; Galerie Nadja Vilenne, Bruxelles, 2016 ; Musée des arts contemporains du Grand Hornu, Saint-Ghislain, 2016 ; La Danseuse, Roubaix, 2017 ; Chez Madame Claude, Tournai, 2018 ; En Traits Libres, Montpellier, 2019…
Publications : Vide, La Cinquième Couche, 2009 ; Amnésia, Bruno Robbe, 2011 ; Une imprudence, La Belle Epoque, 2013 ; Ping-pong, Eastern Belgium at Night, 2015 ; La nécessité de la répétition, Cabinet d’amateurs, 2016 ; Pimpant & Monti, Les Crocs électriques, 2016 ; Histoires naturelles, Marguerite Waknine, 2018…
http://benjaminmonti.blogspot.com